Audit de service numérique écoconçu Pour agir, il faut mesurer

Dans le cadre de la mission interministérielle “Green Tech - numérique écoresponsable”, Temesis a participé à la création des critères d’audit du RGESN (Référentiel de conception responsable de service numérique), rendu public depuis le 19 octobre 2021. Ce travail a été réalisé en collaboration avec :

  • la DINUM (Direction Interministérielle du NUMérique) ;
  • le consortium associé :
    • INR (Institut du Numérique Responsable) ;
    • Ademe (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) ;
    • MTE (Ministère de la Transition Écologique).

L’audit d’un service numérique passe par la mesure

En écoconception numérique, les experts de Temesis appliquent une démarche simple qui repose sur la mesure.

L’enjeu vital de la démarche d’écoconception numérique est de mesurer :

  1. afin d’avoir un véritable état des lieux
  2. de progresser sur les éléments les plus impactants et des KPI (Key Performance Indicator) constants

Le schéma résume deux cas d’avancées de projet :

  • cas 1 : le projet est totalement nouveau, il débute. La mesure intervient à chaque phase (écoconception, réalisation, mesure des gains). Puis le projet est officiellement publié, ou autrement appelé “mis en run”.
  • cas 2 : le projet est déjà existant. La mesure intervient durant le “run” et implique ensuite d’intervenir pour améliorer le projet durant chaque phase d’amélioration (écoconception, réalisation, mesure des gains) jusqu’au “run”.

Performances web

L’audit d’un service numérique permet d’en mesurer sa performance web. Cette approche permet d’identifier aisément les éléments et fonctionnalités énergivores afin de définir les axes d’amélioration au sein d’un plan d’actions.

Performances environnementales

Cette approche permet d’introduire la démarche d’écoconception numérique et d’en vérifier les applications via un audit des critères RGESN et de l’écoindex GreenIT.

Note Si cela s’avère envisageable, la mesure de consommation électrique est possible via des interventions techniques spécifiques.

Le processus d’audit

Le processus d’audit d’écoconception de service numérique est le suivant :

  • 1. définition du périmètre : nombre de pages, d’écrans ou de fonctionnalités de l’échantillon
  • 2. formalisation des livrables (rapport / tickets d’optimisation)
  • 2. analyse selon les critères RGESN, les ressources navigateurs consommées (outils de console sur l’HTML, CSS, JS, médias et fonts) et le score Ecoindex si besoin, afin de déterminer les points d’impacts excessifs
  • 4. résultats, taux de conformité, conseils de l’expert Temesis et axes d’amélioration permettant de réduire l’impact environnemental, accompagnés de captures-écran des outils utilisés (grille de critères RGESN, GreenIT, outils de développement navigateur web et Lighthouse)

Cet audit ne constitue pas une mise en conformité RGESN légale ou obligatoire du service numérique mais constitue une véritable preuve de la démarche engagée par l’organisme, au sein du projet, vers la sobriété numérique.

En savoir plus sur le RGESN Référentiel de conception responsable de service numérique.

À l’issue, la démarche peut être publiée de façon transparente, accompagnée ou non d’un plan d’action comme le prévoit déjà la mise en conformité du RGAA par exemple.

Pour une démarche globale de numérique responsable : l’audit en écoconception numérique peut s’accompagner d’un audit en accessibilité (RGAA) et d’un audit RGPD.